Scènes
obliques

Art, montagne & écologies

Massif de Belledonne & Vallée du Grésivaudan | Alpes, Isère

La montagne : un volume, une géologie, une esthétique.

Mais bien au-delà de sa matérialité, se déploie autour d’elle une nébuleuse plus vaste, un corpus de sens, de symboles, de valeurs, d’imaginaires. Sur le socle de la réalité de la montagne, minérale, végétale, toujours vivante, l’homme fait société et culture.

Par sa façon d’y habiter et d’y vivre, d’y puiser la ressource vitale, de l’explorer, il a fait émerger une richesse qui convoque bien souvent le meilleur de lui-même. Il y est question de solidarité, d’audace et de courage, d’humilité et d’intelligence, de fraternité avec l’environnement naturel, de paroles mesurées et qui comptent.

La montagne est pour lui une terre du regard. Comme une opportunité de voir plus loin, et d’une autre manière. De veiller. Avec, dans sa focale, les grandes mutations à l’œuvre. Ici, la fonte des glaciers raconte dans la proximité ce qui se joue à l’échelle planétaire. Ici, encore plus qu’ailleurs, il s’agit de scruter, de comprendre, de témoigner, de lutter.

Mais la culture du montagnard est aussi mâtinée par l’élan de la représentation. Les cimes, leur tension vers le cosmos, éveillent à des formes de spiritualité. S’y déploie un faisceau infini de symboles. Par-delà les époques et les civilisations, les hauteurs s’affirment comme le lieu du sacré, de l’ascèse, du repli, de la résistance. La pente, comme le lieu d’un engagement, d’une prise de risque, d’un arrachement aux repères.

Plus généralement, la montagne apparaît comme un univers sensible, propice à toutes formes d’acuités, sur le monde autant que sur soi.

A l’articulation du réel et de la représentation, niche peut-être le paysage. Installé en lisière de l’extériorité et de nos intimités, il est, comme l’écrit si pertinemment Gilles Clément, « ce qui reste quand on a fermé les yeux ».

La montagne, dans toute son immensité, donc. Qui requiert son espace culturel.

Au seuil des Alpes, Scènes obliques est ainsi animée par le désir d’accueillir et de mettre en partage, au profit de tous, la parole et le geste des observateurs les plus aigus et les plus féconds de cette grande nébuleuse montagnarde : les montagnards eux-mêmes, bien sûr, pour la dimension de leurs témoignages et de leurs récits ; les scientifiques, pour leurs aptitudes à décrypter les singularités de cet environnement ; les artistes, enfin, pour leurs lexiques de fins lecteurs et de créateurs, leur capacités à mettre en lumière ce halo indicible qui, sensiblement, enveloppe les versants et les sommets. Qui vibre en chacun de nous, enrichit ce que nous sommes tout en renâclant bien souvent à se laisser nommer.

Composer ensemble et pour tous, sur l’appui de ces ressources – artistiques et créatives, savantes, expérientielles – un récit à la mesure de la richesse et de la pluralité de l’environnement montagnard : voilà le projet de Scènes obliques.

Projet qui porte par ailleurs en lui, comme un élan, l’ambition de se tendre vers la création d’un Espace Culturel International de la Montagne (ECIM). Avec le souhait d’enrichir l’outil oblique d’un lieu physique, un refuge, à la fois poreux à son environnement et susceptible de lui autoriser un accueil plus permanent et plus pertinent. Et l’enjeu d’y faire advenir un véritable espace de vie, citoyen par son inscription au plus près des gens, par sa transdisciplinarité et par son ouverture à d’autres cultures. Palpitant des croisements féconds promis par la rencontre entre art, paysages pentus et écologies.

en 2022

Scènes obliques :
ça bouge, ça grandit !

L'ECIM

Vers l'Espace culturel
international de la Montagne

Avec la création de l’ECIM, Scènes obliques travaille au redéploiement de l’ensemble de son projet associatif en affirmant un espace de création artistique, de rencontres et de savoir, ouvert sur les paysages et le monde. Reconnaissant la « pente » comme élément fondateur d’un patrimoine immatériel, il offre par le geste artistique, enrichi de l’approche scientifique, un regard singulier et attentif sur son environnement.

[…] Un espace englobant et multiple, que l’on concevrait comme un lieu de condensation, favorable à la mise en exergue du grand rhizome montagnard, dans nombre de ses dimensions. En prise, naturellement, avec la réalité de son environnement. Ouvert, donc, et conçu pour résonner et dialoguer avec son territoire autant qu’avec des contrées lointaines, marquées elles-aussi par le chahut des reliefs. Intime, tout autant, intérieur, alors affranchi du grand paysage pour mieux créer les circonstances de sa reconstitution augmentée, par le truchement de l’art, de la parole, de la rencontre. On sait l’importance de partager la montagne dans l’enceinte close et chaleureuse des refuges. Voilà ce qui fonde l’esprit de notre Espace Culturel International de la Montagne (ECIM) [...]

Un lieu de fabrique
et de résidence artistique
et scientifique

Un lieu de pratique artistique

Un lieu d’exploration
et de création du paysage

Un lieu ressource,
un espace de savoir

Un lieu de vie ouvert à tous

L'Équipe

L’association Scènes obliques co-construit ses projets avec la préoccupation et la richesse du collectif. Elle s’appuie sur la complicité d’une équipe salariée et d’un conseil d’administration travaillant de concert à sa vivacité, son agilité et son développement. Cette aventure se déploie aussi grâce au soutien que lui apportent des électrons libres professionnels – indépendant.e.s, intermittent.e.s du spectacle, stagiaires et volontaires en service civique – sans oublier celui de nombreux bénévoles présents sur les rendez-vous publics.

Équipe salariée

Direction

Antoine Choplin

Directeur en charge du projet artistique

Céline Saint-Martin

Directrice générale

 

développement culturel

Claire Le Guilloux

Chargée de l’action culturelle et de la communication

Romane Caron

Administratrice de production

 

Régie

Benoît Tabita

Régisseur général

 

Graphisme

Céline Arlaud

Graphiste

Le Conseil d'administration

Président

Serge Anselme

Administrateur.rice.s

Catherine Affre
Annick Arnaud
Anne Beaudoin
Cécile Boco
Isabelle Defrancq
Christophe Gindre
Martin Koenig
Guy Loyrion

Antoine Quirion
Viviane Sanchez
Juliette Savioz
Thomas Vasseur

Nous soutenir

Devenez adhérent

Adhérer à Scènes obliques c’est s’intéresser, découvrir, soutenir, encourager le projet. C’est trouver une place au sein d’une équipe engagée à soutenir un projet culturel et artistique autour du spectacle vivant et de la littérature. Votre adhésion concrétisera une proximité d’action et/ou de cœur avec l’association. Adhérer à Scènes obliques, c’est manifester votre intérêt pour un projet soucieux de promouvoir la rencontre entre des artistes, un territoire de montagne, ceux qui l’habitent, ceux qui le font vivre, ceux qui y sont attachés.

Devenez mécène

Convaincu que la culture est un trait d’union entre tous, l’Arpenteur enrichit son projet artistique d’un ensemble d’actions culturelles en direction d’écoles, de collèges, de lycées, d’un centre pénitentiaire, de centres sociaux, d’associations d’insertion, de structures luttant contre les discriminations en tout genre, d’hôpitaux… pour faciliter son accès au plus grand nombre. Soutenir le festival contribue à affirmer l’existence d’un droit à la culture pour tous. Cette ambition s’appuie sur un travail de terrain qui prend du temps, qui s’efforce d’aller à la rencontre des gens, de tous les gens, et qui tente ainsi de construire, dans les replis de nos territoires de vie, une société plus humaniste, plus compréhensive et plus apte à préserver la paix.

Vous êtes un particulier ?
66% du montant de votre don sont déductibles de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Ainsi, un don de 50€ ne vous coûte en réalité que 17€, un don de 300€ ne vous coûte que 102€.

Devenez bénévole

Les excursions artistiques de Scènes obliques ne seraient pas les mêmes sans l’hospitalité et la généreuse complicité des bénévoles qui vous accueillent au Bivouac, à la librairie éphémère et à la billetterie. Vous souhaitez les rejoindre ? Contactez Claire Le Guilloux pour échanger sur vos envies autour d’un café/thé dans les bureaux de l’association.

Partenaires

Par l’entremise des événements artistiques, Scènes obliques conçoit, accueille, co-construit l’opportunité de rencontres entre artistes et public avec des partenaires de tous les horizons pour infuser son action le plus largement possible sur son territoire (Massif de Belledonne, vallée du Grésivaudan, départements de l’Isère, de la Savoie et région Auvergne-Rhône-Alpes). De la simple rencontre à la conception de projets artistiques sur mesure, Scènes obliques propose au public différentes manières de découvrir et de replacer l’art et la culture dans un rôle actif, au cœur des enjeux sociaux, éducatifs et environnementaux auxquels fait face le monde contemporain.

Partenaires institutionnels

Pour développer ses projets, Scènes obliques bénéficie du soutien du Ministère de la Culture DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Département de l’Isère, de la Communauté de communes du Grésivaudan, d’Espace Belledonne, des communes des Adrets et de La Pierre.

Partenaires "projet"

Culture

Social

éducation | recherche

Collège Belledonne/Villard-Bonnot (38) • Collège Flavius Vaussenat d’Allevard (38) • École de musique de Crolles (38) • École primaire de La Pierre (38) • IEP Grenoble (UGA, 38) • Ligue de l’enseignement de l’Isère (38) • LLSETI (Laboratoire Langage Littérature Sociétés Etudes transfrontalières et Internationales, Université Savoie Mont Blanc, 73) • Lycée professionnel du Haut-Bréda/Allevard (38) • Maison rurale familiale/Crolles (38) • PACTE, Laboratoire Sciences sociales (Université Grenoble Alpes, 38) • Théâtre au village/Les Adrets (38)

Montagne