Cairns

Invitation d'auteurs

Massif de Belledonne | Alpes, Isère

Depuis 2008, Scènes obliques propose avec CAIRNS des Rencontres internationales de proximité. Par le biais de courtes résidences, des artistes du monde, mais aussi parfois des intellectuels ou de grands témoins sont invités pour évoquer les spécificités de leurs espace de vie et de travail, en résonance avec le nôtre. Création, rencontres, parcours partagés du paysage constituent le cœur de ces CAIRNS, avec l’enjeu d’un regard tendu vers les singularités du monde autant que que vers celles, à redécouvrir à l’aune de ces apports sensibles venus d’ailleurs, de notre territoire de montagne.

Pays invités jusqu'à présent

Maroc, Italie, Russie, Tchétchénie, Iran, Canada, Ukraine, Arménie, République Tchèque, Espagne, Finlande, Portugal, Irlande, Italie.

actualités

en 2022

Rendez-vous avec les auteur.e.s des éditions Wildproject

Plus d’infos à venir

en 2021

Résidence d'auteurs

du 17 au 22 mai 2021

invité.e.s : Bérengère Cournut,
Tomas Bozzato, Aliona Gloukhova, Joël Egloff

En 2021, avec l’envie d’affiner l’exploration sensible du Manoir de Vaubonnais – sa réalité, son inscription dans le paysage, le faisceau ouvert de ses représentations, Scènes obliques a accueilli en résidence quatre auteurs. L’un était photographe, les trois autres écrivains de littérature.
Choisis pour la diversité attendue de leurs approches du site – patrimonial et paysager, ils ont été invités à produire une œuvre, photographique ou littéraire, librement inspirée par le Manoir et son environnement. Convoquant leur imaginaire propre, ce temps de résidences aura créé des résonances avec leur propres parcours d’auteur.e.s pour aller puiser dans les représentations locales, la fiction, l’histoire des lieux…
L’ensemble des contributions ont participé d’un enrichissement de nos regards sur le site, sa charge sensible, la puissance de ses perspectives. Les textes produits ainsi qu’une sélection des photographies ont été publiés dans un numéro dédié des « Cahiers de l’oblique » et ont fait l’objet de lectures et discussions lors d’une table ronde d’auteurs et des Rendez-vous au Manoir !

Découvrez nos invités !

Bérengère Cournut

Résidence d’auteur

Écrivaine, auteure de littérature pour la jeunesse, ses premiers livres sont empreints d’un profond onirisme. La rencontre avec les cultures amérindiennes, lors de plusieurs séjours dans l’Ouest américain en 2011-2012, a provoqué un « retour au réel » dans son écriture, notamment avec le roman Née contente à Oraibi (Le Tripode, 2016) sur les Hopis d’Arizona, à la fois contemplatif et documenté. Elle bénéficie ensuite d’une résidence d’écriture de dix mois au sein des bibliothèques du Muséum national d’Histoire naturelle durant laquelle elle écrit De pierre et d’os (Le Tripode, 2019, Prix du roman Fnac).

Aliona Goukhova

Résidence d’auteur

Née à Minsk, elle a fait des études d’Arts visuels à l’Université de Saint-Pétersbourg, puis un Master en Éducation à Poitiers, Madrid et Lisbonne, avant d’obtenir en 2015 un Master de création littéraire à l’Université Paris-8. Elle vit actuellement à Pau où elle travaille comme traductrice, enseignante et organisatrice culturelle. Son premier roman, Dans l’eau je suis chez moi (Verticales, 2018) a obtenu le prix Murat 2019 – Université de Bari « Un roman français pour l’Italie ». Un film de fiction-documentaire, inspiré de ce livre et intitulé Les Souvenirs rêvés, est en cours de réalisation par Elitza Gueorguieva. De l’autre côté de la peau (Verticales, 2020) est son deuxième roman.

Joël Egloff

Résidence d’auteur

Né en 1970, il vit à Metz. Après des études de cinéma, il exerce différentes activités dans l’audiovisuel, écrit des scénarios, puis son premier roman, Edmond Ganglion & fils, publié en 1999 aux éditions du Rocher, une sorte de conte philosophique entre dérision et mélancolie qui nous emmène en corbillard jusqu’à la mer, se moque de nos propres errances et de nos égarements. Il est l’auteur, entre autres ouvrages, de L’Étourdissement pour lequel il a obtenu le Prix du Livre Inter en 2005, L’Homme que l’on prenait pour un autre (2008), Libellules (2012) ou encore J’enquête (2016), tous parus chez Buchet-Chastel.

Tomas Bozzato

Résidence d’auteur

Né en Italie, Tomas Bozzato vit en France depuis 1995. Après avoir été comédien et danseur auprès de nombreuses compagnies, il a été membre permanent du collectif d’artistes Ici-Même. Il travaille actuellement comme réalisateur de films documentaires, vidéaste et photographe.

Il a notamment réalisé Poétique d’une estive, carte blanche du Parc régional de Chartreuse, exposée au Musée savoisien et au Musée de la Grande Chartreuse la Correrie, les séries photographiques Fissures ainsi que Tout finit par passer et, en 2019, le film Quelque chose de nous qui raconte le parcours d’enfants sans-papiers dans un collège de l’agglomération grenobloise.